Dans l'espoir de dénicher enfin un soupçon d'Esprit de Noël, je me suis rendue hier à un Marché de Noël « Anglais ».

Vous avez sans doute déjà perçu, à mon ton, que je n’en suis pas rentrée pleine de Magie de Noël.

Il est vrai que lorsqu’on doit PAYER l’entrée d’un marché, on est tout de suite refroidi.

« J’ai dû mal comprendre : vous voulez que je paie le droit de dépenser mon argeDSCN0931nt ? » Hummm…

Mais ma foi, j’avais fait le déplacement, autant entrer.

Je tends l’oreille en vain : pas de musique de Noël pour nous mettre dans l’ambiance.

Mon nez de fin limier ne détecte pas non plus l’odeur si alléchante du vin chaud, ni celle des marrons grillés.

A l’extérieur, quelques stands de vêtements (beaucoup de chapeaux et d’écharpes magnifiques… aie, aie, aie, résisterai-je à la tentation ?), de bijoux, de livres. Des idées de cadeaux, certes, mais la plupart de stands ne sont même pas décorés ! Décidemment l’ambiance n’est pas au rendez-vous.


A l’intérieur les chosDSCN0964es correspondent un peu plus à mes attentes. Mes yeux, mes papilles et mes oreilles sont presque satisfaits : les denrées britanniques importées, ou faites main, me font saliver ; les décorations à dominantes rouges et vertes me rendent sentimentale à souhait ;  et si je n’entends toujours pas de Christmas Carols, au moins puis-je parler anglais.DSCN0953


Le Christmas Spirit devait bien planer quelque part, puisque je suis revenue non seulement avec quelques douceurs, mais aussi déterminée à faire mon propre Christmas cake cette année.

Alors, Noël à la française, ou Noël à la britannique ? There is no question !