LittleMissCymru

19 avril 2012

L'arbre tout seul, a quoi sert-il ?

L'ARBRE  

Perdu au milieu de la ville,
L'arbre tout seul, à quoi sert-il ?


Les parkings, c'est pour stationner,
Les camions pour embouteiller,
Les motos pour pétarader,
Les vélos pour se faufiler.


L'arbre tout seul, à quoi sert-il ?


Les télés, c'est pour regarder,
Les transistors pour écouter,
Les murs pour la publicité,
Les magasins pour acheter.


L'arbre tout seul, à quoi sert-il ?


Les maisons, c'est pour habiter,
Les bétons pour embétonner,
Les néons pour illuminer,
Les feux rouges pour traverser.


L'arbre tout seul, à quoi sert-il ?


Les ascenseurs, c'est pour grimper,
Les Présidents, pour présider,
Les montres pour se dépêcher,
Les mercredis pour s'amuser.


L'arbre tout seul, à quoi sert-il ?


Il suffit de le demander
A l'oiseau qui chante à la cime.

Jacques Charpentreau

 

L’arbre tout seul, à quoi sert-il ?

Drôle de question ! dit l’oiseau.

 

Quand le soleil nous inonde de chaleur,

Il fait de l’ombre pour les ratons-laveurs.

 

Quand l’orage gronde dans le ciel,

Il sert de parapluie pour les coccinelles.

 

Quand les amoureux veulent graver leurs  noms,

Il leur prête  bien gentiment son tronc.

 

Quand les enfants veulent grimper,

Il ne refuse jamais de les porter.

 

Quand un vieillard est fatigué,

Il lui donne une branche pour s’appuyer.

 

L’arbre tout seul, à quoi sert-il ?

Drôle de question ! dit l’oiseau.

Si mes suggestions vous semblent puériles,

J’ai une réponse beaucoup plus utile,

 

L’arbre tout seul,

 

Il sert de perchoir pour les oiseaux.

 

Posté par LittleMissCymru à 21:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


09 février 2012

To BIBA or not to BIBA ?

BIBA mars 2012 - web

Ma vie est faite de petits bonheurs et de petites fiertés. Et je dois avouer que je suis assez fière que Biba ait mis un de mes collages, mon tout premier d'ailleurs, dans leur édition du mois de mars. Ce n'est jamais que le courier des lecteurs, mais c'est la toute première fois que j'écris à un magazine, alors ça vaut bien un petit sourire.

Posté par LittleMissCymru à 20:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 janvier 2012

To whinge or not to whinge ?

Les Français sont râleurs. C’est presque un sport national. Encore plus que de faire la grève (chose qui se fait plus rare, par les temps qui courent…). Ils râlent d’ailleurs quand les autres font la grève.


Ils râlent, en vrac, contre : le Gouvernement, quel qu’il soit ; les impôts trop élevés ; les fonctionnaires qui ne foutent rien ; les jeunes qui ne respectent rien ; les vieux qui se plaignent tout le temps (sic) ; les prédictions météorologiques qui se trompent tout le temps ; les radars…


Bien que Galloise de cœur, j’ai un côté très français aussi, et je râle donc aussi. Pas toujours pour les même choses.


Les impôts j’aimerais bien en payer : ça voudrait au moins dire que je gagne un salaire décent. Quant-à la taxe d’habitation, on est quand-même tous contents que nos poubelles soient ramassées, que nos enfants aient une école primaire digne de ce nom, que les routes et les trottoirs soient entretenus. Sans parler de décorations de Noël modernes …


Le Gouvernement. Ah, le Gouvernement… Une simple question à ceux qui râlent mais ne se déplacent même pas pour aller voter : qu’attendez-vous pour vous bouger et faire changer les choses ? Vous pouvez faire mieux ? Allez-y ! Avez-vous seulement déjà assisté à un conseil municipal ? Vous vous rendriez peut-être compte du travail que cela implique. Et vous saurez par la même occasion où vont vos impôts locaux.


Quand-aux radars, si ça ne tenait qu’à moi, il y en aurait ENCORE plus. Et ils feraient en sorte d’attraper ceux qui coupent les lignes droites, ceux qui ne respectent pas les STOP, ceux qui téléphonent au volant, ceux qui téléphonent en fumant au volant …


Voilà, c’est contre ça que je râle moi : les petites choses dont les institutions ne sont en rien responsables, les petites choses que nous pouvons tous changer, avec un petit effort par-ci par-là : ramasser les crottes de son chien, de pas fumer dans les lieux publics, ne pas jeter son mégot, son chewing-gum ou son ticket de métro dans la rue, respecter le code de la route.


Car c’est bien de ça dont il s’agit : de respect. Au pays des Droits de l’Homme, on a tendance à oublier qu’avoir des droits implique d’avoir aussi des devoirs. Et le premier devoir des hommes libres c’est de respecter les autres.


Alors, râler ou ne pas râler ? There is no question : Râler, oui, mais agir aussi et surtout.

Posté par LittleMissCymru à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

04 janvier 2012

To scream or not to scream. Episode 5

Désolée. J'avais promis que l'épisode 4 serait le dernier. Mais il y a quand même des situations qui donnent envie, soit de s'arracher les cheveux, soit de hurler. Hurler laisse moins de séquelles. Au pire un mal de gorge. Mais il vaut mieux ça que de me promener dans la rue, le regard fou, avec mes ciseaux à la main ... et à moitié chauve.

Bref. Le motif des mes hurlements. Je suis actuellement au chômage. Avec des allocations basées sur 24 heures par semaine payées au SMIC. Ça ne fait pas lourd. On me propose pour la énième fois un contrat de 20 heures par semaine. Toujours au SMIC. Qui me rapportera MOINS que mes allocations, sans compter les frais d’essence… Je vous passe les laïus sur « travailler plus pour gagner moins ».

Je suis quand même tentée. J’appelle donc la personne responsable des contrats. Qui me dit qu’il doit y avoir erreur : il n’y a aucun budget pour le type de contrat qu’on m’a proposé.

Vous permettez ?

AAAARRRRGGGGHHHH !

Je ne me sens même pas mieux.

Alors, hurler ou ne pas hurler ? That is the question, encore une fois !

Posté par LittleMissCymru à 10:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 janvier 2012

To worry or not to worry ?

 

Je vous écrivais il n’y a pas si longtemps, que j’avais été prise du collage-bug. Une addiction qui peut sembler anodine, mais qui, ajoutée au Blog-bug et au Facebook-bug commence à donner une dimension inquiétante à ma vie.

En effet, chaque activité en apparence banale cache maintenant une foule de questions intérieures.

Prenez l’ouverture quotidienne de la boîte aux lettres par exemple : les voisins un peu curieux sont loin de se douter du chaos intérieur que cela peut provoquer en moi !

Vous voulez un échantillon ?

-          Pas de courrier !

(Evidemment pas de courrier, il est à peine 10 h et le nouveau facteur ne passe jamais avant midi ! A cette heure je suis toujours vide ! Qu’est-ce que tu attends au juste ?)

-          Mon relevé de compte aurait dû arriver.

(Ton relevé de compte ! Prends-moi pour une imbécile ! Tu attends ton magazine !)

-          Et après ? il y a des articles très intéressants.

(Des articles ? Oui, dans Playboy aussi il y a de bons articles parait-il, mais ce n’est pas pour ça que les hommes l’achètent.)

-          Mon petit magazine n’a rien à voir avec Playboy !

(Non, mais toi aussi c’est pour les images que tu le lis ! Et vu l’air allumé que tu as, tes ciseaux à la main, heureusement que ce n’est pas Playboy ! Ce serait vraiment inquiétant !)

-          Bon, peut-être que je le regarde maintenant d’un autre œil, peut-être qu’au fur et à mesure que je le feuillète, je repère quelles images ont un potentiel artistique.

(Potentiel artistique ? Non mais je rêve ! La voilà qui se prend pour une artiste maintenant ! Et puis ton magazine est arrivé la semaine dernière et il s’agit d’un mensuel… c’est écrit sur la couverture… Si tu la lisais, au lieu d’évaluer seulement son « potentiel artistique » tu le saurais !)

-          Oh ça va ! Continue à me narguer et j’arrache ta jolie étiquette « Pas de Pub SVP ». Tu seras inondée de dépliants et de journaux publicitaires, on verra si tu les préfères à mon magazine !

(Oh non ! Pas ça ! Pas l’étiquette ! Je me tais. Eh ! Doucement avec la serrure !)

Vous comprenez maintenant de quoi je parle ? Vous étiez loin de vous douter que le collage-bug présentait des symptômes aussi alarmants n’est-ce pas ? Alors ajoutez maintenant, en couche sous jacente, l’interrogation existentielle suivante :

Que vais-je mettre comme statut Facebook aujourd’hui ?  

« Boîte aux lettres vide ? » Bof, ça n’interpelle pas assez, personne ne va cliquer sur J’aime. 

« Au secours ! Plus rien à découper ? » C’est mieux.

 Pourquoi pas « Aujourd’hui je me suis engueulé avec … ma boîte aux lettres ! » Trop personnel ? Vous plaisantez, certaines personnes font leur demande en mariage sur Facebook ! Alors une pauvre petite engueulade avec une boite aux lettres… Au pire on m’enverra le lien des urgences psychiatriques !

Alors, m’inquiéter ou ne pas m’inquiéter de ces bugs même pas saisonniers ? That is the question !

Posté par LittleMissCymru à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


20 décembre 2011

To glue or not to glue ?

J'img221webai un truc pour les chapeaux. Et les chaussures. Vous le saviez déjà d'ailleurs.

Mon côté créatif ayant été piqué par un commentaire l'autre jour, j'ai eu envie de me lancer dans le collage. Je n'en n'avais jamais fait jusqu'ici.

Bien entendu j'ai attrapé le Bug et je suis maintenant comme possédée.  Gare à vos magazines ! Les miens (j'en lis peu) se sont considérablement amincis en 3 jours : j’ai besoin d'approvisionnement. Alors si en me croisant, les ciseaux à la main, vous me trouvez une lueur étrange dans l'œil, vous saurez pourquoi. J’en suis à me demander si je ne img222webdevrais pas ôter le « Pas de pub » de ma boîte aux lettres ! A l’aide !

Pour l’instant, entre découper et ne pas découper, there is no question !

 

11 décembre 2011

To apologize or not to apologize ? Episode 2

Ils le font exprès ! Même le sapin est assez joli. Une fois allumé, parce qu'éteint c'est toujours pas beau. ça me console un peu d'avoir été médisante !

Allez, vive la Magie et Merry Christmas one and all !

Posté par LittleMissCymru à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 décembre 2011

To question or not to question ?

Atelier du 7 décembre 2011.

Consigne : Ecrire un poème fait uniquement de questions.

 

Où sont passées les feuilles ?

Pourquoi fait-il si froid ?

Où sont passées les fleurs ?

Pourquoi les oiseaux ne chantent-ils pas ?

Où va le soleil si tôt le soir ?

Pourquoi seul le rouge-gorge siffle t-il l'espoir ?

Où sont les ours, les marmottes, les renards ?

Pourquoi hibernent-ils si tard ?

Où sont les lézards, les limaces, les luciolles ?

Pourquoi n'en voit-on plus dans les herbes folles ?

Puisque c'est l'hiver, où est donc la neige ?

Et pourquoi attendons-nous tous le Père Noël ?

 

Et le poème de la belle Lydie :

Vivre à quoi ça sert?
Pourquoi sommes-nous sur terre?
Pour contempler cet univers?
Ou pour chercher à se parfaire?
Des mille questions que je me pose,
Pourquoi tant d'épines sur les roses?
Et ce parfum sur chaque fleur?
Pourquoi des rires,pourquoi des pleurs?
Saurons nous un jour reconnaitre 
Que le mot VIVRE.........signifie NAITRE ?????

 

 

Posté par LittleMissCymru à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

To travel or not to travel ?

Atelier d'écriture du 7 décembre 2011

Consigne : Pensez à votre mot préféré (pour le son du mot lui-même, pas ce que ce mot représente), puis un mot que vous détestez. A présent imaginez leur rencontre.

Mes mots : papillon - hurluberlu

Page 1351 du Petit Robert

Papillon : Vous êtes perdu ?

Hurluberlu : Non, je me promène.

Papillon : Mais, un dictionnaire n’est pas une promenade ! Allez, Hop ! Retournez à votre page !

Hurluberlu : Eh bien, quel accueil charmant ! Pour un papillon vous n’êtes guère volage !

Papillon : Mais enfin, imaginez un peu que tout le monde s’y mette ? Ce serait la pagaille ! Au moins, « pagaille » ce n’est pas très loin de moi. Mais si jamais « filet », « chasseur » ou « insecticide » décidaient de se promener par ici ?

Hurluberlu : Evidemment, si vous ne voyez que le côté négatif des choses ! Vous pourriez aussi rencontrer  "fleur" ,  "brise"  ou "soleil". Et puis c’est facile pour vous de rester entre P. Vous avez des voisins charmants vous : "papier", "papillote", "paon"… Moi je dois supporter "hurlement", "humide", "humiliation"…

Papillon : Mais vous avez aussi "humour" et "huppe". Et puis "hoquet" et "hochet" ne sont pas loin. Avouez que ce sont des mots joyeux !

Hurluberlu : Certes, mais j’aime voyager moi.

Papillon : Eh bien, "voyager" est à la page 2119, alors continuez votre chemin, et bon vent !

 

 

Posté par LittleMissCymru à 10:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 décembre 2011

To apologize or not to apologize ?

Et voilà, je me sens coupable.

Non, je ne me suis pas acheté une énième paire de chaussures. Ni un sac à main. Ni même un livre.

Mais en cette période de fêtes, où je déplore le manque d'esprit de Noël, j'ai été médisante.

Où alors, c'est une possibilité infime, mais qui sait, où alors disais-je donc, un des conseillers municipaux lit mon blog et a vu la lumière.

Quoi qu'il en soit, ILS ONT CHANGE LES GUIRLANDES !!!

Finies les 5 pauvres guirlandes kitch. Au rebut. Notre village est maintenant doté de décorations LED modernes, et je dois avouer, assez charmantes, en blanc argenté et bleu.

Je réserve quand-même mon avis sur le sapin, qui ce matin n’était pas encore décoré. Suite au prochain épisode.

En attendant, m’excuser ou ne pas m’excuser ? That is the question.

 

Posté par LittleMissCymru à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,